Judith Green, M.A.

Judith Green, M.A.

Judith Green (master)
Hébreu biblique, conceptrice pédagogique

Quelques mots pour me présenter...

Judith Green enseigne le grec classique à des étudiants diplômés de l’Université hébraïque depuis des décennies. Elle a des étudiants qui viennent d’Israël, de Chine, de Corée du Sud, du Japon, d’Europe de l’Est, de Grande-Bretagne et de nombreux autres pays. Ses étudiants comprennent que la connaissance du grec est la clé pour leurs études d’histoire ancienne, d’archéologie classique, de pensée juive et chrétienne et des écrits sacrés des Juifs, des Chrétiens et des Païens.  Bien que formée à l’origine en grec classique, ses séjours prolongés en Grèce et dans les Balkans l’ont familiarisée avec l’église orthodoxe grecque, l’art grec et byzantin parlé, autant de thèmes qui ont pris une importance particulière. Elle considère l’enseignement du grec du Nouveau testament et de la Septante, l’Ancien testament grec, aux étudiants du monde entier, grâce aux cours en ligne de l’Institut israélien d’études bibliques, comme l’aboutissement naturel de tous ses intérêts.

Formation

Judith Green est titulaire d’un master en philologie classique de l’Université de Harvard, où elle a également commencé sa thèse sur Le Sac de Constantinople, de Nicétas Choniatès. Elle est également titulaire d’un master en archéologie classique de l’Université de Chicago. Judith Green est une experte en études classiques, spécialisée en langue grecque, en art et en archéologie.  

Expérience professionnelle

Judith Green est une archéologue classique qualifiée, philologue et professeure de grec classique à l’Université hébraïque de Jérusalem. Elle a travaillé comme chercheuse sur plusieurs grands projets de recherche qui nécessitent la traduction et l’analyse de textes et d’inscriptions grecs et latins, relatifs à l’histoire et à la géographie de l’ancienne Palestine, à l’Institut d’archéologie de l’Université hébraïque. Elle a également participé à l’édition des inscriptions grecques dans le 2e volume du Corpus Inscriptionum Iudaeae / Palaestinae. Avec ses élèves de Jérusalem, elle a lu le Nouveau testament avec une grande joie et a exploré ses liens complexes avec la Bible hébraïque et l’histoire de sa propre religion juive.