Le Contexte juif du Nouveau testament

Initiez-vous aux études théologiques, historiques, littéraires et archéologiques juives et chrétiennes et découvrez ce qui relie les deux traditions.

Un nouveau cours est sur le point de commencer
Ne ratez pas cette chance !
test
test
test
  • Israel +972

  • Algeria +213
  • Brazil +55
  • Chile +56
  • Island +354
test
  • Israel +972

  • Algeria +213
  • Brazil +55
  • Chile +56
  • Island +354

Description du cours

Course Main Takeways
  • Date de début
    août 06, 2017
  • Horaires hebdomadaires
    2 heures
  • Durée
    9 mois
  • Langue
    Français
See Full Schedule
août 2017
dimanche, 18:00-18:55
août 2017
dimanche, 15:00-15:55
lundi, 18:15-19:10

Etudier divers thèmes qui relient les études juives et chrétiennes et découvrez l'importance de l'ancien judaïsme pour comprendre le Nouveau Testament.

Pour en savoir plus

Responsable du cours

Dr. Eli Lizorkin Eyzenberg

Dr. Eli Lizorkin Eyzenberg

Dr Eli Lizorkin-Eyzenberg est un universitaire israélien spécialisé dans l’histoire de l’Église ancienne et moderne. Il a reçu une riche éducation juive et chrétienne, religieuse…

Profil complet

Résumé du programme de cours

  1. Leçon n°1 - « Les paradigmes traditionnels reconsidérés »

    Nous lisons la Bible à travers le prisme des traditions reçues. Des interprétations qui nous sont parvenues à travers les siècles. La plupart de ces interprétations supposent qu'il y ait eu un « christianisme » séparé et distinct du « judaïsme », immédiatement après Jésus. Certaines de ces interprétations placent même cette séparation du vivant de Jésus. Dans cette leçon, nous découvrirons comment le « mouvement de Jésus », ou la « secte de Jésus », est resté un groupe juif des décennies durant, après la destruction du temple de Jérusalem.

  2. Leçon n°2 - « Les manuscrits de la mer Morte et l'étude du Nouveau testament »

    Cette leçon montrera comment les manuscrits de la mer Morte peuvent être utiles pour comprendre les idées actuelles via la culture dans laquelle le Nouveau testament a été écrit.

  3. Leçon n°3 - « Samariens et Samaritains : repenser la femme samaritaine »

    Cette leçon étudiera plus en profondeur le caractère de la femme samaritaine dans Jean 4, dans le contexte de l'identité samaritaine, la vision des Juifs et des Samaritains les uns envers les autres, au premier siècle de notre ère, et l'essence du dialogue entre Jésus et la femme samaritaine placée au centre du lieu de culte.

  4. Leçon n°4 - « Jean, les Juifs et le judaïsme : repenser l'histoire de Lazare »

    Cette leçon réexaminera la représentation des « Juifs » dans l'Évangile de Jean. « Juifs » est une traduction erronée du mot grec « Ioudaioi », qui signifie réellement « Judéens ». Dans cette leçon, nous verrons comment le scribe de l'Évangile utilise le terme « Ioudaioi » pour représenter un sous-groupe de chefs du temple de Jérusalem et les habitants de Judée, et non pas comme un conflit religieux entre « Juifs » et « Chrétiens ».

  5. Leçon n°5 - « Josèphe Flavius et l'étude du Nouveau testament »

    Cette leçon étudiera les écrits de l'historien juif Josèphe Flavius et comment ces écrits peuvent aider à combler certaines lacunes dans notre compréhension du contexte historique du Nouveau testament.

  6. Leçon n°6 - « Les mouvements juifs selon Josèphe Flavius »

    Les écrits de Josèphe Flavius nous permettent de mieux comprendre les différentes sectes juives du premier siècle de notre ère, à savoir les Pharisiens, les Sadducéens, les Zélotes et les Esséniens. Nous étudierons chacune d'entre elles, sauf les Esséniens, dans les Évangiles. Nous verrons également dans cette leçon les caractéristiques de chacune de ces sectes, pour mieux comprendre leur place dans le Nouveau testament.

  7. Leçon n°7 - « La doctrine du logos juif et les deux puissances dans le ciel »

    Les idées juives du logos, « le mot », existaient avant l'époque de Jésus et ont permis de mieux comprendre sa doctrine, notamment « Le verbe s'est fait chair », dans Jean 1. Dans cette leçon, nous étudierons le développement et les concepts des idées juives du Logos, notamment la croyance, dans certains cercles juifs, qu'il y avait un deuxième être divin dans le ciel qui partage le nom de Dieu et la divinité, tout en étant distinct de Dieu le Père.

  8. Leçon n°8 - « Les Juifs et l'hellénisme : repenser la guérison de Béthesda »

    L'hellénisme, un mot qui signifie « grec-ification », a eu une influence majeure sur la pensée juive au premier siècle de notre ère. Jérusalem n'était pas une exception, car la ville était fortement influencée par les pensées grecques et romaines. Nous étudierons quelques-unes de ces pensées, -ci, notamment la possibilité que le bassin de Béthesda, présenté comme le lieu de l'une des guérisons de Jésus dans Jean 5, peut avoir été un centre de guérison païenne connu comme un asclépéion, dédié au dieu de la guérison, Asclepius. Loin de « paganiser » l'Évangile, cela indiquerait que Jésus cherchait des Israélites perdus.

  9. Leçon n°9 -« Les premiers disciples juifs de Jésus et de la Torah »

    Cette leçon étudiera ce que le Nouveau testament lui-même dit sur la Torah. Quelle était l'attitude de Jésus envers la Torah ? Comment les disciples de Jésus ont-ils vu la Torah ? Contrairement à des siècles de tradition reçue qui interprètent le Nouveau testament comme annonçant la fin de la Torah, nous verrons que Jésus, les disciples, et l'apôtre Paul ont en fait honoré, pratiqué et renforcé la Torah.

  10. Leçon n°10 - « Jésus parmi les rabbins : explorer de nouvelles idées »

    Jésus peut être vu, avec raison, comme le précurseur de la tradition des sages juifs, soucieux de bien interpréter la Torah. Cette leçon montrera comment Jésus peut être considéré comme un rabbin du premier siècle.

  11. Leçon n°11 - « La judéité des quatre évangiles »

    Quel évangile est le « plus juif » ? Lequel est le « moins juif » ? Nous entendons souvent que Mathieu est « le plus juif » et que Jean est « le moins juif », mais est-ce vrai ? Dans cette leçon, nous étudierons quels facteurs, dans chaque Évangile, peut être identifié comme juifs, et lesquels peuvent être replacés dans un contexte plus païen. Nous étudierons également les « facteurs disqualifiants » et verrons s'ils indiquent vraiment une provenance non juive ou vise un public non juif, pour chaque Évangile.

  12. Leçon n°12 - « Les hébraïsmes dans le Nouveau testament »

    "Les « hébraismes », caractéristiques de la langue hébraïque apparaissant dans les textes grecs du Nouveau testament, nous aident à placer ces textes dans une origine solidement juive. Nous étudierons certains hébraïsmes du Nouveau testament et explorerons ce que leur présence signifie pour notre compréhension de ces portions des Écritures.

  13. Leçon n°13 - « Le Nouveau testament déjudaïsé : illusion ou réalité ? »

    Le processus consistant à dépouiller de toute « judéité » les textes du Nouveau testament et de les faire paraître plus « chrétiens » existe depuis des siècles et affecte la façon dont nous lisons et comprenons ces textes. Dans cette leçon, nous étudierons certains aspects du Nouveau testament qui ont été « déjudaïsés » de cette façon, et nous nous plongerons dans la langue originale pour redécouvrir la judéité des textes.

  14. Leçon n°14 - « Judaïsme rabbinique : l'histoire, les textes, et les traditions »

    Nombre d'idées et de concepts clés du Judaïsme rabbinique, c'est-à-dire le judaïsme tel qu'il s'est développé après la destruction du temple de Jérusalem, en 70 de notre ère, existaient déjà, dans les temps plus anciens. Le premier siècle de notre ère reflète les premiers stades de ce développement. Nous étudierons cette étape formative et découvrirons comment la compréhension des premiers développements de l'interprétation de la Torah éclairent notre lecture de Jésus dans le Nouveau testament.

  15. Leçon n°15 - « Hillel, Shammaï et l'enseignements de Jésus »

    En s'appuyant sur la dernière leçon sur le judaïsme rabbinique, cette leçon explorera certains enseignements clés de deux sages célèbres, Hillel et Shammaï, et dans quelle mesure leurs méthodes d'interprétation de la Torah et les écoles de pensée qu'ils ont établies ont perduré dans la période du Nouveau testament au point d'avoir un poids pour Jésus dans ses discussions avec ses opposants.

  16. Leçon n°16 - « Merkavah dans le mysticisme juif : anomalies dans le judaïsme rabbinique »

    Merkavah, ou « char » en hébreu, le mysticisme était populaire dans certains milieux juifs avant et pendant l'époque de Jésus. Nous lirons des exemples dans Ezéchiel et Daniel, ainsi que dans des textes juifs non bibliques. Ce phénomène du judaïsme prolonge le thème des « Deux puissances dans le ciel » et fournit un contexte dans lequel les croyances de Jésus comme être divin se développent.

  17. Leçon n°17 - « Ruth et Naaman : les deux chemins au Dieu d'Israël »

    Le premier mouvement de Jésus a été mêlé à un débat engagé sur les Gentils qui cherchaient à être baptisés et s'allier à Dieu par le biais du Messie d'Israël : « Que faisons-nous de ces Gentils ? Comment les recevons-nous ? Exige-t-on qu'ils se convertissent complètement au judaïsme, ou leur permettons-nous d'entrer en tant que Païens, sans changer de statut national/ethnique ? » Cette leçon étudiera ce débat par le biais de ces deux questions, illustrées par deux exemples, Ruth, dans la Bible, et le capitaine araméen Naaman, dans 2 Rois 5. Nous verrons quel chemin le Conseil de Jérusalem des Actes 15 a décidé d'exiger de la part des Gentils.

  18. Leçon n°18 - « La révélation de Jean : une apocalypse juive »

    Nous étudierons le Livre de l'Apocalypse comme une œuvre foncièrement juive, empruntée au genre de la littérature apocalyptique.

  19. Leçon n°19 - « Les Juifs, les Païens et les dieux : comprendre le monothéisme antique »

    Cette leçon étudiera le « théisme » répandu dans l'antiquité : le hénothéisme, le concept selon lequel tous les dieux existent, mais un seul doit être adoré. Nous étudierons les preuves de cette croyance dans les Écritures en Israël. Nous étudierons ensuite l'ancienne croyance consistant à dire que tous les dieux ont tissé des relations familiales et des alliances avec des groupes de personnes et nous étudierons les déclarations de l'apôtre Paul sur les divinités païennes et ce que les Gentils doivent prendre pour eux.

  20. Leçon n°20 - « Les jours saints d'Israël : étude du calendrier juif »

    Cette exploration du calendrier sacré d'Israël nous permettra d'associer les fêtes et les jeûnes à des observations du Nouveau testament, appliquées à la vie de Jésus dans les Évangiles. Nous verrons aussi comment ces fêtes et ces jeûnes ont été proscrits à mesure que le christianisme s'est développé au cours des siècles.

  21. Leçon n°21 - « Israël dans le monde romain »

    Dans cette leçon nous étudierons les attitudes romaines païennes envers les juifs et le judaïsme, la place du judaïsme dans le vaste monde romain et le rôle du statut dans la société romaine et dans le mouvement de Jésus.

  22. Leçon n°22 - « L'Évangile juif dans la cité romaine »

    Cette leçon expliquera comment l'Évangile, en tant que manière d'être juif, s'est répandu dans tout l'Empire romain par le biais des apôtres. Comment l'Évangile a-t-il été reçu dans une culture qui considérait la conversion du paganisme romain à une secte juive comme une trahison nationale et ethnique ?

  23. Leçon n°23 - « Manger avec les Gentils : Tensions sur la souillure »

    Cette leçon étudiera la communion de table entre les Juifs et les Gentils dans l'antiquité, comment cela a été traité dans le mouvement de Jésus, et quelles étaient les exigences pour les Gentils.

  24. Leçon n°24 - « Redécouvrir Paul le Juif »

    Dans cette leçon, nous verrons l'apôtre Paul comme un Juif apocalyptique du premier siècle. Loin de se convertir du judaïsme à un christianisme qui n'existait pas encore, Saul/Paul n'a jamais cessé d'être juif, mais est venu à croire que Jésus de Nazareth était le Messie d'Israël, passant d'une manière d'être juif à l'autre.

  25. Leçon n°25 - « Le Shema de Paul et les Nations »

    Cette leçon étudiera comment le Shema, la grande prière d'Israël, « Écoute, Israël : L'Éternel est notre Dieu, l'Éternel seul ! », a renseigné la théologie de l'apôtre Paul et son point de vue sur la manière dont les Gentils devraient être introduits dans le mouvement de Jésus.

  26. Leçon n°26 - « Les Romains et les Galates en contexte »

    Cette leçon se concentrera sur l'importance vitale de la lecture et de la compréhension des lettres écrites aux Romains et aux Galates dans le contexte de l'auditoire à qui chaque lettre a été adressée. Dans chaque cas, l'apôtre Paul écrivait à une communauté confrontée à ses propres problèmes et préoccupations. Nous étudierons ces lettres individuellement afin de bien discerner ce que chaque lettre dit à l'auditoire visé et la relation entre les Gentils et les Juifs dans les congrégations romaines et galates.

  27. Leçon n°27 - « Le stigmate de la circoncision »

    Cette leçon étudiera les opinions païennes et juives sur la circoncision et ira encore plus loin dans la controverse au sein du mouvement de Jésus concernant la circoncision des Gentils. Nous restituerons le débat sur la circoncision dans le contexte de la lettre de Paul aux Galates et de l'interdit fortement prononcé par l'apôtre à l'attention des Galates sur la circoncision.

  28. Leçon n°28 - « Le droit, la promesse et l'allégorie de Paul »

    Nous allons encore une fois étudier la lettre aux Galates, cette fois en considérant l'allégorie de Paul des « deux mères », Sarah et Hagar. Nous verrons que l'utilisation de Paul de cette allégorie attribue un statut d'héritier de convenance aux Gentils.

  29. Leçon n°29 - « Les Juifs, les Nations et les autres »

    Cette leçon portera sur le concept de statut social et national dans l'Empire romain, et comment ce concept a influencé l'entrée des Gentils dans le mouvement de Jésus, tant du point de vue d'Israël que du point de vue de l'Empire romain, qui considéraient ces Gentils comme des traîtres. Les Gentils, et non les Juifs, n'étaient pas entièrement romains non plus ; ils avaient un statut intermédiaire. Bien que conscients d'être acceptés par Dieu en tant que Gentils, sans changer de statut ethnique, un tel lieu liminal les aurait menés à la persécution sociale. Ne pas être Israélites tout en refusant d'offrir des sacrifices à l'empereur a remis en question leur loyauté envers leurs voisins, leurs associés et le gouvernement.

  30. Leçon n°30 - « Un nouvel homme et la confusion d'identité »

    En s'appuyant sur la dernière leçon, notre dernière conférence portera sur le « nouvel homme » tel qu'il est espéré par l'apôtre Paul : Les Juifs et les Gentils restant Juifs et Gentils, mais vivant comme un seul foyercar le Christ avait brisé « le mur de séparation » (Eph. 2:14-15). Les Gentils se sont alliés à Dieu et partagent les promesses faites à Israël par l'offrande du Christ. Nous verrons comment cette vision originale de l'unité peut être retrouvée, même des siècles après le rêve délaissé de Paul.

Programme complet du cours
Un nouveau cours est sur le point de commencer – Le Contexte juif du Nouveau testament
Ne ratez pas cette chance !
test
test
test
  • Israel +972

  • Algeria +213
  • Brazil +55
  • Chile +56
  • Island +354
test
  • Israel +972

  • Algeria +213
  • Brazil +55
  • Chile +56
  • Island +354